Le regard des éducateurs et des soignants

Un faux boulot

Le personnage principal de Un faux boulot se confronte aux corps des personnes handicapées dont il s’occupe. Elles ne sont pas autonomes et il faut les accompagner dans les geste de leur vie quotidienne : se déplacer, manger, se laver, se coucher… C’est un travail sur les corps et avec les corps. Et par ce contact physique permanent, peau à peau, où les muscles et les nerfs conjuguent ou opposent leurs efforts, par la fréquentation répétée des corps, se crée une habitude, un dépassement de la différence : la monstruosité fantasmée s’efface d’elle-même, comme se dégonflent les avatars surdimensionnés par lesquels le dessinateur représente les corps en crise.

 

Un faux boulot

Cil  Vert

Delcourt, 2015

© Éditions DELCOURT, 2015