Migrant-e-s : quand la BD s’engage

19 mars au 6 avril 2013 - Helsinki - Institut français de Finlande

 

C’est au nom de la liberté d’expression dans le débat d’idées et de la diversité revendiquées comme modus operandi que l’Institut français de Finlande s’intéresse à l’immigration dans la bande dessinée. La France est une terre d’immigration, une mosaïque où se rencontrent et se mêlent les parcours d’hommes et de femmes venus de tous horizons ; des hommes et des femmes qui ont choisi ce pays comme refuge, comme cadre de leur exil. La bande dessinée est ici convoquée pour en rendre compte et donner à voir combien la France existe aussi à travers elles/eux.

Une tenace idée reçue cantonne encore la bande dessinée à la fiction et au divertissement d’un public populaire et enfantin. Pourtant, la BD a grandi. Prenant sa place parmi les arts, elle s’empare désormais de sujets adultes et explore de nouvelles formes tandis que les auteurs ancrent de plus en plus leurs histoires dans le réel afin de servir des enjeux de société plus engagés. Ainsi, depuis Crumb -figure phare de la contre-culture des années 60 - jusqu’à ses héritiers contemporains, la bande dessinée sait prendre la parole, contester, et dénoncer avec virulence ou humour. De même, elle a appris à utiliser la fiction pour interpeler le lecteur sur des réalités contemporaines. Plus récemment, l’autobiographie a permis à une nouvelle génération d’auteurs de rendre compte d’un engagement personnel dans la société, voire de prêter ses crayons à une cause. Le dessin donne à voir une épure du réel : il est à la fois simplification, car il vise la lisibilité, et interprétation, car il porte les choix du dessinateur. Il offre une autre compréhension de la réalité mettant en jeu l’œil, la main et la pensée de l’artiste. Capter le réel, l’ordonnancer en récit, et finalement en proposer une lecture critique : les auteurs de bande dessinée s’engagent.

Artistes présentés

Extraits de Malamine, un africain à paris (Mbumbo et Edimo) et de Immigrants (collectif coordonné par Christophe Dabitch)..

Coproduction : Institut Français - BDBoum - Les enfants rouges - Futuropolis

Commissariat et scénographie : Pierre-Laurent Daures.

Coordination en Finlande : Laurence Prempain

Assistant à la scénographie : Laurent Lemercier

  • YouTube
  • Facebook
  • Instagram