Vivantes,

nous nous voulons !

bailarina.png

Les violences de genre dans la bande dessinée et l’auto-édition

¡Ni una menos! Vivas nos queremos

Si environ 150 femmes sont mortes en France en 2019 pour des raisons de genre, la violence envers nous se trouve partout, dans le machisme, le sexisme ordinaire et les discriminations qui empoisonnent toutes sortes de situations de nos vies quotidiennes, dans la cellule familiale, dans le harcèlement de rue, dans la vie institutionnelle, et ainsi, malheureusement, dans l’imaginaire social, attribuant souvent plus de valeur à la parole d’un homme qu’à celle d’une femme...

 

Au-delà des mots, les images permettent de donner du sens différemment à ces problématiques. Les récits fictifs, biographiques, autobiographiques, les séquences d’images exposées, portent de multiples regards sur la question, à travers des univers graphiques divers, en clé ironique, poétique, métaphorique, figurative, abstraite…

 

Cette exposition aborde la misogynie dans ses innombrables nuances, de ses versants les plus subtils aux plus flagrants, tout en tenant compte de son caractère systémique et historique. 

Nous vous invitons à la découvrir. Préparez vos CLICS et bonne visite !

Laura Caraballo

Salle

lauréates Artemisia

Nous vous invitons à parcourir cette salle d’exposition à l’Espace Mendès France, consacrée aux lauréates du prix Artémisia. Cliquez sur les auréoles dans les cadres pour voir les cartels et visuels des planches ainsi que pour accéder aux textes, visuels, vidéos, et autres ressources liés aux autrices et à leur travail. 

Fanzines féministes de l'Amérique Latine

Entrée Ah ! Nana

À l’entrée de cette salle, sur la droite, nous vous présentons une section consacrée à la revue Ah ! Nana (1976-1978). Cliquez sur la couverture ou le quatrième de couverture que vous voyez accrochées à l'entrée et accédez à l’univers de cette étonnante revue française des années 1970 créée et menée uniquement par des femmes !

Par ici, dans le Hall de l’Espace Mendès France, découvrez deux artistes fanzinistes et bédéastes sud-américaines !

LES BÉDÉASTES

01-Catel-Benoîte.tif
Dans Ainsi soit Benoîte Groult, on assiste à la genèse du projet de roman graphique, lorsque l’autrice, Catel Muller, échange avec l’écrivaine Benoîte Groult au sujet de la réalisation d’une bande dessinée portant sur sa vie. Catel défend la narration visuelle comme une forme d’art et de communication alors que Benoîte n’est pas tout à fait convaincue… elle comprendra ! 

Nous avons invité l’autrice à traiter divers sujets dans une interview vidéo. Son expérience en tant que bédéaste, son statut d’étudiante, de chercheuse et sa pratique artistique nous éclairent sur la place des femmes dans l’histoire de la bande dessinée en France.

Johanna Schipper

L'AUTO-ÉDITION

Accédez à notre console de fanzines, remplie de publications

féministes européennes et sud-américaines. 

Nous remercions toutes les personnes qui ont contribué ! 

En partenariat avec La Fanzinothèque de Poitiers et l’Espace Crumb La Plata 

Activisme, bande dessinée, auto-édition… la lutte contre les violences de genre en Amérique Latine 

silvia.jpg

Commissariat : Laura Caraballo

Scénographie : Laura Caraballo, Pierre-Laurent Daures

Implémentation web : Julia Caraballo

Réalisation vidéo : Jonathan Gaston 

Son : Clota Villegas Carusso

 

MSHS (Lydie Bodiou et Frédéric Chauvaud)

Espace Mendès France (Héloïse Morel)

La Fanzinothèque de Poitiers (Marie Bourgoin, Guillaume Gouardes et Gregor Martin).

Association BD Lire 86 à Ligugé (Nicolas Bourmeyster) 

 

Avec le soutien du RnMSHS, la Région Nouvelle-Aquitaine et du 3RBD

 

Nous remercions Emilie Fabre, Chantal Montellier, Paul Jorion, Mariela Acevedo, Anita Bertoldi, Gato Fernandez, Lydie Bodiou, Thomas (Editions Flblb), Serge Ewenczyk (Éditions çà et là), Rémy Mattei (Mauvaise foi), Agnès Farges (Editions Grasset), Johanna Shipper et Anne Képéklian 

1200px-Centre_national_de_la_recherche_s
04 copie.jpg
05 copie.jpg
06.jpg
3RBD Logo 02 couleur.tif
01 copie.jpg
02.jpg
image.jpg
03.png
09.jpg